Réglementation des produits cosmétiques maison: est-ce compliqué?

 
Blandine ULCE - 12 ÉTAPES POUR CRÉER SA MARQUE DE COSMÉTIQUE - PROCESSUS DE DÉVELOPPEMENT DE PRODUIT COSMÉTIQUE - COMMENT LANCER FACILEMENT UNE MARQUE DE COSMÉTIQUE RENTABLE-creer et vendre ses produits cosmetiques bio - Fabriquer et vendre ses cosmétiques naturel - Bonnes pratique de fabrication BPF  créer son  dossier d'information de produit (DIP)
blandine ULCE

Tu as de magnifique choses à partager avec le monde et mon travail consiste à t’aider à les faire sortir.

Voici un mail type que je reçois pratiquement tous les jours… :

“Blandine, il est temps que je me lance. J'ai envie de créer mon entreprise de vente à domicile de produits cosmétiques naturel ou de créer ma marque, pourquoi pas………………..Mais mon gros problème est notamment la réglementation car j'ai lu que la même réglementation s'appliquait…………..

 
Vendre ses cosmétiques : Créer son DIP (dossier d'information de produit) Reglementation des cosmétiques naturelle
 

Peux-tu m'aider à contourner la réglementation pour aller plus vite?”

  • “comment vendre ses cosmétiques maison”

  • “peut on vendre des produits fait maison”

  • “Kit cosmétique maison : je veux en vendre. Comment faire”

  • “réglementation des produits cosmétiques maison: est-ce compliqué”

Ehh bien en travaillant avec des porteurs de projet, je me suis rendu compte qu’il existait soit une peur de se lancer à cause de la réglementation cosmétique et soit l’envie de tout faire vite quitte à être “infraction” avec la loi qui régit la mise sur le marché d’un produit cosmétique.  

En lisant ça, ça peut être marrant sur le coup, mais ça ne le sera moins, le jour où les autorités comme la DGCCRF ou l’ ANSM se présenteront dans tes locaux pour un contrôle. 

Alors si tu n’aq pas envie que ce jour d’angoisse arrive, n'essaie pas de passer à travers les mailles du filet. 


Il est temps, pour moi de mettre les choses au clair concernant la réglementation des cosmétiques “surtout” pour les petites entreprises afin de bien définir son rôle car je sais que tout le monde ne souhaite pas forcément fabriquer ses cosmétiques pour les vendre par la suite.

Par exemple, la réglementation définit le rôle du fabricant, de l’importateur et du distributeur. A partir de là, rien n’est compliqué en soi. Mais comment savoir, dans dans quelle case se trouve ton activité et comment savoir si tu dois réaliser un dossier d’information de produit (DIP) ou pas.

C’est vrai qu'aujourd'hui, il n’a jamais été aussi facile de créer ces propres produits cosmétiques que ce soit pour son usage personnel ou destiné à la vente. Internet a complètement modifié la façon de consommer, de trouver des fournisseure et surtout il a complètement simplifier notre manière de communiquer. Et à cause de ça, la réglementation est en retard..prenons l’exemple des ateliers cosmétiques ou encore des kits. Il a fallu inventer, créer un nouveau concept pour que cela puisse être encadré par la suite.

Et ça devient si facile et à la porté de tous que de certaines personnes lancent leurs marques de cosmétiques soit sans connaître les réel enjeux commes les instagrameuses qui font la promotion de leurs créations sur Etsy ou sur instagram ou soit créent leur entreprise en connaissant peu ou pas la réglementation qui pourrait par la suite affecter leurs efforts.

C’est pourquoi la réglementations stipule qu'il est de la responsabilité de fabricant de justifier la sécurité des ces produits. Ce qui les obligent d’utiliser les services d’un toxicologues pour évaluer les ingrédients avant utilisation et effectuent de nombreux tests de sécurité pour l'utilisation envisagée et l'exposition anticipée sur les produits finis. De plus, la justification de l'innocuité inclut aussi des tests d'efficacité et de stabilité des conservateurs. 

Voici une liste rapide des organismes de réglementation qui reglemente l'industrie des cosmétiques à travers le monde.

Les produits cosmétiques sont très réglementés aux États-Unis. En fait, le terme «cosmétique» est spécifiquement mentionné dans les règlements qui la régissent, à savoir la loi fédérale sur les aliments, les drogues et les cosmétiques . Adopté pour la première fois en 1938, il créa l'agence gouvernementale chargée de réglementer les cosmétiques, la Food & Drug Administration (FDA). Bien que la FDA ne réglemente que les produits cosmétiques aux États-Unis, ses règles ont également une incidence sur tout ce qui est importé ou vendu aux États-Unis.

 

Santé Canada

Ils suivent bon nombre des mêmes règles que les États-Unis, mais ils ont également adopté certaines des règles de l'UE. Ils sont en train d'interdire les tests de cosmétiques sur les animaux (si ce n’est pas déjà le cas).

Cofepris - Mexique

Les deux normes qui ont une incidence sur l’étiquetage des produits et les ingrédients autorisés sont les normes NOM 159 et NOM 259.

L'Europe

Commission européenne

Dans l’UE, les produits cosmétiques sont régis par un document intitulé Directive sur les produits cosmétiques 76/768 / CEE et le Règlement (CE) n o 1223/2009. Il encadre spécifiquement les ingrédients qui peuvent et ne peuvent pas être utilisés. 

 

Amérique du sud

Il existe une variété de pays en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Elles respectent principalement les réglementations internationales en matière de cosmétiques, qui s’inspirent de certaines règles à la fois européennes et américaines.

INMETRO - Brésil  - Le Brésil est le marché le plus important en Amérique du Sud. Ils ont également tendance à avoir les réglementations les plus compliquées à suivre. 

ANMAT - Argentine  - 

 

Règlement Cosmétique d'Afrique

Les pays du Moyen-Orient et d'Afrique devraient connaître la croissance la plus rapide de l'industrie cosmétique au cours des cinq prochaines années. Il n'y a pas beaucoup de groupes de réglementation spécifiques pour la région, mais l'Afrique du Sud est probablement le plus développé.

CTFA - Afrique du Sud  - L'Association sud-africaine des cosmétiques, produits de toilette et parfums n'est pas le gouvernement, mais une organisation professionnelle du secteur qui joue un rôle important dans l'orientation et la création de réglementations pour l'industrie cosmétique en Afrique du Sud.

Asie

China FDA  - La Chine continue d’émerger comme l’un des marchés cosmétiques les plus importants en Asie. C'est une économie en croissance et une population énorme qui utilisera des produits cosmétiques. Ils ont tendance à mettre à jour leurs réglementations plus souvent qu’ailleurs. 

Ministère de la Santé et du Bien-être familial - Inde  - C'est le deuxième pays le plus peuplé du monde, mais il possède certaines des réglementations cosmétiques les plus anciennes. Leur équivalent en matière de drogue et de cosmétique a été adopté en 1940 et a été mis à jour à quelques reprises depuis. 

 

Directive de l’ANASE sur les cosmétiques - pays de l’Asie du Sud-Est  constitué de 10 pays membres de l'ANASE, dont l'Indonésie, la Thaïlande, Singapour, le Vietnam, la Malaisie, les Philippines, le Myanmar (Birmanie), le Cambodge, le Laos et le Brunei.

Pacifique

Ministère de la santé - Japon  - Le marché japonais des cosmétiques est réglementé par le ministère de la Santé. Ils respectent bon nombre des mêmes règles que l'UE et les États-Unis, mais ils appliquent davantage de restrictions à des ingrédients spécifiques, notamment des conservateurs. 

 

Department of Health - Australia  - À de nombreux égards, le marché australien des cosmétiques ressemble aux marchés européen et américain. Ils suivent la plupart des mêmes règles et classent les produits de la même manière. 

Par contre, dans toute cette frénésie de vouloir tout faire vite ou d'essayer de trouver des alternatives pour ne pas faire telle analyse ou tel dossier, en faite on reste focus sur le point final qui est vendre et on oublie la définition de la marque, à son importance et à la manière de bien faire les choses. 

Certains perçoivent l'image de marque comme un exercice sympathique, mais ce n'est pas vraiment quelque chose qu'il faut consacrer beaucoup de temps ou d'énergie. D'autres le considèrent comme très important et le place dans la catégorie «design» et d’autres dépensent beaucoup d'argent et négligent complètement le besoin de stratégie. 

C’est vrai qu’il existe de nombreux malentendus et idées fausses qui prévalent en ce qui concerne l'image de marque. Mais avant de commencer le processus de valorisation de ta marque, assure-toi d'avoir le bon état d'esprit et d'éviter de tout vouloir faire trop vite. Non seulement tu seras frustré mais tu perdras énormément de temps. Donc, vaux mieux prendre son temps et bien faire les choses au lieu de revenir 10 000 fois sur la même chose. Et en tant qu'entrepreneurs (futurs), c’est vrai nous subissons certes beaucoup de pression et nous nous retrouvons souvent dans une course folle pour gagner de l'argent, générer du trafic et attirer des abonnés.

Au milieu de la agitation et précipitation, on oublie l'art de créer une communauté aimante et loyale. Donc au lieu de trouver des tactiques et de chercher à obtenir des transactions aléatoires, comprend avant tout l'intérêt de créer une stratégie de marque solide et surtout apprécie le processus de création par le simple faite de se fixer des objectifs finaux.

 N’est-ce pas pour cette raison que tu as décidé de créer ta propre entreprise? Donc, n'aie pas peur de prendre le temps de réfléchir sur le but principal de ta marque. Tu peux utiliser mes principes de marque pour commencer: priorité, qualité, fidélité. 

Priorité : Les grandes marques échouent lorsqu'elles tentent de tout faire et oublient leur relation avec leur public cible. En tant que petite marque, tu as peut être plus de chance d’échouer avant même de figurer sur google maps, car tu vas essayer plaire à tout le monde. Définis tes priorités et passe-y suffisamment de temps pour obtenir un résultat de grande qualité offrant les meilleures chances de fidéliser tes futures clients.

La manière la plus attentive d’approcher la stratégie de marque, peu importe où tu te situes dans ton cycle d’évolution, consiste à te concentrer. Déterminer ton public cible, déterminer ce qui compte le plus pour eux, puis éliminer tout les points qui ne sont pas pertinents.

Qualité : Lorsque tu as enfin établi tes priorités, cela te permet de te concentrer sur la création de produits qui est extrêmement bénéfiques pour ton public cible. Ainsi tu mettras également ton entreprise dans une meilleure position pour être agile et à l'écoute des besoins et des désirs de ton public.

Fidélité : Le but ultime de tous tes efforts en matière de marque devrait être de fidéliser tes clients. Une fois que tu as établi une relation solide avec ton public cible, ils s'engagent et soutiennent ta marque d'une manière que tu n'auras jamais imaginer. Cependant, tu ne pourras pas te faire aimer par tous.

Ta marque n'est rien de plus qu'une promesse: une promesse d'être ce que tu dis être pour le public que tu prétends servir. Mon conseil le plus important est de rester fidèle à ta promesse.

Être entrepreneur est risqué et rien ne garantit ton succès. Cependant, reste attentif à ce que tu livreras et suis un plan, de façon à ne pas te décourager te permettra de te placer dans la meilleure position pour tirer parti de ces moments réussites qui peuvent faire passer ta marque de néant, d'inconnu à quelque chose.